Zones d’activités

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus

ZAE du Pérols                               ZAE des Combes

 

Zone d’Activité Economique du Pérols

 
Localisation et population

Commune de Laissac – 1467 habitants (canton de Laissac)
Zone d’emploi > Rodez – 140 000 habitants
4172 habitants sur la communauté de communes ou d’agglomération
 

Maître d’ouvrage
Communauté de communes du canton de Laissac
Contact : Françoise Fouet : Tél 05.65.70.69.60

Caractéristiques, infrastructures et équipements
Qualification-vocation : Artisanat, Commerce, Transport-logistique, Services

Sur cette zone : Eau potable, Raccordement station épuration, Eclairage, Raccordement Gaz, Raccordement Haut débit, Type de rejets autorisés : Domestiques, Puissance électrique : Classique

Occupation du foncier
Surface totale inscrite au document d’urbanisme : 10 hectares

Situation et accès

De Montpellier : 2h00
De Toulouse : 2h00
De Clermont-Ferrand : 2h00
  De Marseille : 3h25
De Paris : 5h30
De Barcelone : 4h20
  De l’aéroport de Rodez : 0h25
De l’aérodrome de Millau : 1h00
  De l’autoroute A75 : 0h15
De l’autoroute A20 : 1h50

Entreprises installées

Occupant
Entreprise et activité
Emplois
VIEILLEDENT- Les Couvreurs du Causse – Construction
Couverture, zinguerie, étanchéité
2
FERNANDEZ – Commerce
NC
1
DALLO Jean-Claude – Services aux particuliers
Ambulancier-Taxi
NC
LACAN Jean – NC
NC
NC
VIAS ALU – Construction
Menuiserie aluminium
12
AUTO VISION – Services aux particuliers
Contrôle technique automobile
1
LAYRAC – Commerce
Location-vente matériel agricole
1
MTA – Transport-logistique
Transports routiers de marchandises
6
BONNEVIALE – Commerce
Véhicules utilitaires
1
En cours de réservation  
réserve foncière  

 

 

La Future Zone d’Activité Economique du Pérols

 

Le projet de création de la zone des Combes sur une surface de 17 hectares est un des outils indispensable au développement de notre canton et de ses alentours.

Situé entre le chef lieu du département et le noeud autoroutier de Sévérac le Château, en continuité des zones d’activités de Sévérac le château, Lapanouse, et à la porte d’entrée Est du Pays du Haut Rouergue, ce terrain pourra prochainement accueillir de nombreux porteurs de projets.

Loin d’être en concurrence avec les Zones d’activités existantes, la zone des Combes sera complémentaire.

Le centre urbain de Laissac, à proximité, offre tous les services à la population (Services public, enseignements, commerces de proximité,…). Les communes autour de cette zone ont toutes développé des projets d’accueil de population nouvelle.

Une démarche durable, exigeante et collective

La création, l’aménagement, l’entretien et la gestion des zones d’activés d’intérêt communautaire est  une compétence obligatoire pour notre Communauté de Communes.

Les élus communautaires ont actés, dès la création de la première zone d’activité dite « de Pérols » pour un équilibre dans le développement économique du Canton.

La première zone d’activité communautaire créée (zone d’activité économique de Pérols) ne vient pas se substituer au développement économique des Communes membres de la Communauté, mais au contraire, comme un complément indispensable à l’accueil de nouvelles activités.

La Communauté de Communes du Canton de Laissac, membre du Pays  du Haut Rouergue, a bien pris connaissance du projet de territoire (rédigé lors de la création du Pays), et s’insère tout à fait dans les principaux objectifs (page 18) pour les 10 ans à venir :

 

  • Favoriser le développement économique, au service de la création d’emploi,
  • Renforcer l’attractivité territoriale,
  • Conforter et développer la qualité de vie.

Outil majeur de la politique de développement économique, la zone d’activités est un espace aménagé en vue d’être commercialisé à des entreprises  ou à des organismes, afin que ceux-ci puissent exercer leur activité économique.

Sa finalité doit être de répondre au mieux aux besoins des entreprises autant pour les fixer durablement sur le territoire que pour les attirer lors de leur recherche d’un site d’implantation.

 

Le projet de la Zone d’activité des Combes correspond aux attentes et besoins des acteurs locaux et surtout aux besoins des entreprises. Les objectifs poursuivis par notre collectivité sont multiples :

  • accompagner et encourager la création d’activités nouvelles,
  • renforcer des savoir-faire locaux et organiser des filières,
  • créer des emplois,
  • générer des ressources fiscales,
  • valoriser l’image du canton de Laissac.

L’étude de faisabilité ainsi qu’une étude des impacts attendus comprennent 6 rubriques :

  • un diagnostic de l’économie locale,
  • une  étude de marché incluant les perspectives de commercialisation,
  • une étude marketing de la zone qui permettra de construire le plan marketing appelé à être mis en œuvre,
  • un diagnostic sur le site et ses aménagements,
  • un montage juridique et financier du projet,
  • la réunion de l’ensemble des acteurs correspondants aux différentes sphères de compétences et de décisions et aux différents niveaux de territoires concernés afin de valider le projet,

L’aménagement de la zone.

Quatre phases dans l’aménagement d’une zone d’activités peuvent être distinguées :

  • la constitution de réserves foncières,
  • la concertation (enquêtes publiques),
  • le choix de l’opérateur,
  • l’établissement d’un contrat d’aménagement qui peut permettre à l’aménageur d’acquérir des terrains, de réaliser des travaux, de commercialiser les terrains aménagés.

La qualité des aménagements

La qualité d’une zone d’activités repose sur la prise en compte de trois grands principes :

  • Une conception architecturale harmonieuse qui garanti une unité esthétique et fonctionnelle,
  • Un traitement soigné des espaces publics,
  • Des services de qualité aux entreprises.

Le respect de l’environnement

Les objectifs de la zone d’activités doivent être cohérents avec la vision  » durable  » du développement local.

La gestion environnementale touche aussi bien la réduction des nuisances et les risques de pollutions, que la recherche de solutions optimisées au niveau de la zone en matière de consommation d’énergie, d’eau, etc. et que l’amélioration du cadre de vie.

La mise en œuvre de la gestion environnementale sur une zone d’activités se décline en trois phases :

  • la sensibilisation et la mobilisation des différents acteurs
  • une concertation élargie des publics concernés
  • la création de services environnementaux collectifs

Bâtir un vrai projet de développement

Pour que la zone d’activités soit un succès, elle ne doit pas avoir pour unique objectif de répondre à la concurrence exercée par les collectivités voisines. Pour s’assurer un bon taux de remplissage et de véritables retombées économiques sur le territoire, elle doit s’inscrire dans une véritable démarche de développement durable.

Ses objectifs doivent être concordants avec le projet de territoire, et la finalité de la zone d’activités ne doit jamais être perdue de vue.

 

 

 

Show Buttons
Hide Buttons